Regroupement de crédit ou rachat de prêt : quelles sont les différences?

Souvent confondus, le regroupement de crédit et le rachat de crédit n’ont pourtant pas les mêmes débouchés, bien que leurs objectifs soient les mêmes. Voyons cela en détails.

En 2016, les taux d’intérêts des prêts immobiliers ont baissé de manière exceptionnelle. De ce fait, de nombreux emprunteurs en ont profité pour renégocier leur taux de crédit.

Pour modifier le taux d’un prêt immobilier, trois opérations sont envisageables : la renégociation, le regroupement de crédit et le rachat de crédit.

La renégociation de crédit consiste à reconsidérer le taux auprès de la banque qui a accordé le prêt. Mais qu’en est-il des autres options?

Regroupement de crédits ou rachat de crédit?

Nous pouvons parler de rachat de crédit lorsqu’un établissement bancaire rachète un prêt immobilier qui a été contracté auprès d’une autre banque. De cette manière, l’emprunteur va s’acquitter de son prêt pour en contracter un autre ailleurs. Par cette opération, la durée de l’emprunt peut être réduite tout en optimisant le taux fixe.

Le regroupement de crédits, quant à lui, consiste à regrouper plusieurs prêts au sein d’un crédit unique. Afin de pouvoir y parvenir, la banque va devoir racheter les différentes dettes de l’emprunteur. C’est pourquoi, le regroupement de crédits peut être assimilé, d’une certaine manière, à un rachat de prêt.

Cependant, qu’il s’agisse d’un rachat de crédit ou d’un groupement de crédits, ces opérations engendrent des frais. En effet, afin de solder un prêt en cours, l’emprunteur doit payer des indemnités de remboursement anticipé. À cela, s’ajoute évidemment le total du capital que le foyer emprunteur doit à l’établissement bancaire. Toutefois, ces indemnités sont plafonnées par la loi et ne peuvent donc pas dépasser 3% du capital restant à payer.

Si vous avez davantage de questions concernant le regroupement de crédits ou le rachat de crédit, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.