Crédit hypothécaire: hausse des taux?

Les nouvelles mesures de contrôle prudentielles en matière de crédit hypothécaire n’auront pas comme impact d’augmenter les taux appliqués aux crédits hypothécaires, rassurent les banques. Explications. 

Explications et retour en arrière

Un bon en arrière s’avère nécessaire pour comprendre de quoi il est question dans cet article. Il y a maintenant un an, la Banque nationale de Belgique (BNB), avait fait part de son envie de durcir les conditions d’accès au crédit hypothécaire. Les ménages les plus touchés devaient être ceux qui ne disposaient d’aucun ou de peu de fonds propres. Un projet de loi qui n’avait pas tardé à être entérinée, non sans avoir au préalable fait couler beaucoup d’encres.

La BNB avait alors revu sa copie et proposé un nouveau mécanisme ayant alors pour but d’abaisser le niveau de risque qui pèse sur les banques en termes de crédit hypothécaire. Mécanisme qui vient tout juste d’être retenu par notre gouvernement et approuvé par l’Europe. En quoi consiste-t-il? Qu’implique-t-il? Réponses.

Du consommateur vers les banques

Le contrôle, initialement porté sur le consommateur, a donc été déplacé vers les différentes institutions bancaires. En termes pratiques, cela signifie que, plutôt que de procéder à l’examen individuel des crédits hypothécaires à risques, compliquant du même coup l’octroi au crédit pour les ménages ne disposant que de peu de fonds propres, c’est le portefeuille-crédits des banques qui sera finalement évalué.

Les taux hypothécaires ne sont pas prêts de grimper

Une mesure qui ne devrait, selon les banques, avoir aucune incidence sur les taux greffés aux crédits hypothécaires puisque celles-ci, sensibilisées, travaillent d’ores et déjà depuis de longues années à l’équilibre de leur portefeuille, comme l’explique le porte-parole de Febelfin, Rodolphe de Pierpont:

« Les autorités insistent depuis de nombreux mois sur la nécessité d’assurer un octroi de crédit responsable et durable et ces paramètres sont déjà bien intégrés au sein du secteur. Nous ne nous attendons certainement pas à un impact sur tous les crédits, au contraire. »

La mesure ne devrait donc avoir que des effets positifs sur le marché, écartant des candidats au crédit hypothécaire les ménages pour qui une telle souscription ne pourrait être viable.

Source: L’Écho.be.