refinancement de votre emprunt hypothécaire

Les taux des emprunts hypothécaires changent tout le temps. Il est très possible que depuis que vous avez fait l’acquisition de votre bien immobilier et souscrit à un prêt hypothécaire pour le financement de ce bien, les taux d’emprunt aient considérablement baissés. Il serait donc pertinent et intéressant sur le plan financier de refinancer votre emprunt hypothécaire ou refinancement hypothécaire afin de profiter d’un meilleur taux. Cette renégociation amène souvent à se tourner vers un autre organisme bancaire que celui auprès duquel l’emprunt initial a été contracté. Il va donc falloir faire de nouveau appel à un notaire, ce qui va sous-entendre des frais de notaire.

Simulez votre refinancement de prêt hypothécaire

Pourquoi les frais de notaire pour refinancement hypothécaire sont nécessaires ?

 

Dans le cadre d’un refinancement hypothécaire, il est important de se poser différentes questions afin de renégocier son emprunt de la manière la plus efficace possible. En effet, quels sont les frais liés au nouvel emprunt ? Il est primordial de les prendre dans le coût total du refinancement pour être certain que ce sera intéressant sur le plan financier. Car si les frais inhérents au refinancement sont trop lourds, il est parfois préférable de ne pas refinancer son prêt car la renégociation n’est finalement pas intéressante. Parmi ces frais figure ceux du notaire.

Lorsque l’on fait le choix de renégocier son emprunt hypothécaire, des frais de notaire vont être inclus comme pour un emprunt initial. Cependant, lors de l’achat du bien immobilier, les frais de notaire se répartissent en deux catégories, les frais liés à l’achat et les frais liés à l’acte hypothécaire. Dans le cadre d’une renégociation de l’emprunt, les frais liés à l’achat disparaissent. Ne subsistent que les frais liés au refinancement hypothécaire.

Si vous choisissez de renégocier votre emprunt hypothécaire auprès d’une autre banque afin de profiter d’un meilleur taux, vous devrez en effet contracter une nouvelle hypothèque et vous devrez à nouveau payer des frais de notaire mais pas les droits d’enregistrement puisque vous les avez déjà payé.

Au-delà d’être nécessaires, ces frais de notaire pour refinancement hypothécaire sont inévitables car le recours à un notaire lors d’une transaction immobilière est incontournable. En effet, le notaire a un rôle essentiel car il se charge de recueillir les actes, de les authentifier et de les conserver. Ainsi, faire appel à un notaire permet de pouvoir donner la preuve de la réalité des actes de façon incontestable.

Avec la présence d’un notaire, vous avez la certitude que la vente est sécurisée. De plus, pour être valable, le refinancement hypothécaire, comme l’hypothèque, doit être fait sous la forme d’un acte notarié (acte authentique) et publié aux services de la publicité foncière.

Les honoraires du notaire :

Les honoraires du notaire sont fixés par la loi et ne peuvent donc pas être négociés avec le notaire. Néanmoins une TVA d’un montant de 21% doit être appliquée aux honoraires du notaire.

Le calcul des honoraires notariés correspond à un pourcentage défini selon une échelle dégressive. Le temps que le notaire et ses éventuels collaborateurs consacrent à votre dossier n’est, de fait, pas pris en compte.

Les frais du notaire vont donc inclure

  • Les émoluments proportionnels du notaire.
  • Les frais de formalités.
  • La contribution de sécurité immobilière.

Pour avoir une idée des frais de notaire que vous aurez à régler dans le cadre de votre renégociation hypothécaire, le mieux est d’avoir recours à un simulateur en ligne. En remplissant les champs demandés, vous aurez une estimation en quelques clics seulement.

Quelques conseils avant de vous lancer dans renégociation de votre emprunt hypothécaire :

L’hypothèse de base pour que cette renégociation de votre emprunt hypothécaire soit intéressante est que la durée de remboursement de votre crédit hypothécaire soit d’une durée d’encore 10 ans au minimum. Il est également important que la différence de taux annuel soit de 1 % minimum entre votre taux actuel et celui dont vous souhaiteriez bénéficier avec votre refinancement. Dans ce cas, il est important de comparer une pomme avec une pomme. Si, lors de votre emprunt hypothécaire initial vous avez choisi un taux hypothécaire fixe, veillez à comparer ce dernier avec un taux hypothécaire fixe actuel.

Si votre objectif est de changer votre taux d’intérêt fixe pour un taux d’intérêt variable moins élevé, prenez le temps de bien réfléchir avant. En effet, si vous réalisez ce changement à un moment où les taux sont très bas, vous devez savoir que les probabilités sont grandes que vos remboursements mensuels augmentent dès que les taux d’intérêt connaîtront de nouveau une hausse.

Ainsi, bien comparer les différentes offres, anticiper les différents frais (dont les frais de notaire pour refinancement hypothécaire) via une simulation, est la meilleure façon de vous assurer que votre refinancement hypothécaire sera financièrement intéressant. Prendre en compte tous les paramètres est une garantie supplémentaire pour que votre opération de renégociation soit une réussite.