Savoir différencier les bons des mauvais prêteurs

Crédit à la consommation, prêt personnel et regroupement de crédits en Belgique : attention aux arnaques et savoir différencier les bons et les mauvais prêteurs ! L’autorité des services et des marchés financiers (FSMA) a émis une mise en garde contre la recrudescence de fausses sollicitations par email ou par l’intermédiaire des réseaux sociaux émanant d’organismes de prêts frauduleux.

Régulariser ses prêtsBien souvent, une telle sollicitation fera tout pour ne pas éveiller les soupçons du destinataire. Elle prendra la forme d’un email ou d’un message courtois sur les réseaux sociaux proposant un prêt personnel ou un regroupement de crédits.

Une personne, qui se présentera de manière polie, vous proposera de vous prêter des sommes, jusqu’à un montant parfois très important, pour mener à bien vos projets d’achat d’immobilier, d’achat de véhicule, de prêt à la consommation ou encore pour obtenir les fonds nécessaires au développement de votre entreprise.

Vous avez peut-être déjà reçu ce type d’email ou de sollicitation sur votre boîte de réception ou sur les réseaux sociaux.

FSMA: recommandations et astuces contre les mauvais prêteurs

En sa qualité d’organe de protection des investisseurs dans leurs opérations de prêt, la FSMA invite les particuliers et les entreprises sollicités à ignorer ce type de message émanant d’organismes ou de prêteurs qui n’ont fait l’objet d’aucun agrément ou d’aucune procédure d’enregistrement comme la loi le prescrit.

Dans sa mise en garde, la FSMA donne également plusieurs conseils pour éviter de se retrouver dans une affaire de prêt personnel ou regroupement de crédits frauduleux. Notamment, les personnes envoyant ces sollicitations utilisent généralement des adresses email personnelles @hotmail.com, @gmail.com, @outlook.com au lieu d’utiliser les adresses professionnelles qui sont systématiquement utilisées par les organismes professionnels de prêt.

Un autre indice pour déceler une arnaque ou des mauvais prêteurs consiste à étudier les conditions de prêt proposées ; plus celles-ci sont avantageuses, plus il y a de chances qu’il s’agisse d’une tentative de fraude. De surcroît, ces sollicitations vous demanderont souvent de payer une somme d’argent avant même d’obtenir votre crédit, ce que les prêteurs professionnels ne feront jamais.

Enfin, pour tout crédit à la consommation en Belgique, pensez à vérifier si le soi-disant prêteur bénéficie d’un agrément sur le site de la FSMA.

Simulez votre crédit en ligne sans engagement avec Credafin !